Frais de port OFFERTS à partir de 350€ en France Métropolitaine

Guillaume Selosse

Guillaume Selosse

Le Domaine Selosse se situe à Avize, village de la Côte des Blancs. Une exploitation familiale s’appuyant sur plus de huit hectares de vignes sur les crus d’Avize, Cramant, Oger, Le Mesnil sur Oger, Aÿ, Mareuil-sur-Aÿ et Ambonnay.

A l’aube de la passation de flambeau, Guillaume Selosse, fils d’Anselme Selosse, s’affaire depuis 2012 à emboîter le pas de son père tout en donnant une véritable identité à ses vins. La transmission est en marche et tels des athlètes, les deux hommes se passent le relai de la passion du vin, de la vigne et de l’épicurisme. Intègre, ouvert d’esprit et allant de l’avant, Guillaume s’apprête à laisser son empreinte dans l’histoire familiale avec des rêves, des ambitions et un charisme qui lui sont propres.

Rappel de l’histoire familiale :

En 1964, les parents d’Anselme Selosse effectuent leur première vinification. Dix ans plus tard, Anselme fait son arrivée au domaine et va alors entamer un tâtonnement autour des méthodes de culture de la vigne et de vinification. Cette remise en question permanente va l’accompagner tout au long de sa carrière.

De 1990 à 1996, les principes de l’agrobiologie seront appliqués puis, à partir de 1996, cela sera au tour de la biodynamie. 

Mais dès 2002, Anselme Selosseprend ses distances, défiant les codes usuels et estimant que l’on ne doit pas s’imposer à la nature. La réflexion de Masanobu Fukuoa et la permaculture inspirent désormais les attentions portées dans les vignes et pour le vin.

Depuis 20 ans, la famille Selosse possède son propre système de culture, hors des recettes, en adaptation permanente avec les circonstances. Pour expliquer leur philosophie à la vigne, Anselme et Guillaume, son fils, prennent l’exemple du cueilleur : « la forêt est le plus bel écosystème, on ne l’exploite pas, on vient simplement cueillir, prélever ce qu’elle offre.

« “Primum non nocere”. En premier ne pas nuire… Le serment d’Hippocrate… C’est l’homme qui apporte le plus de perturbations à la nature, il faut donc s’astreindre à intervenir le moins possible ».

 

Lire notre visite chez Anselme et Guillaume Selosse :
http://www.lacavedespapilles.com/blog/visite-au-domaine-selosse-en-champagne